Le secteur pharmaceutique doit se moderniser s’il souhaite attirer l’attention du patient digital. Il faut le faire rapidement parce que l’utilisateur demande de nouvelles solutions et s’il ne les trouve pas dans le secteur pharmaceutique, il ira les chercher ailleurs. Les experts vous ont prévenu : si l’industrie pharmaceutique n’arrive pas à se connecter avec le patient à la vitesse exigée par ce dernier, l’industrie sera en retard. Le lien entre l’industrie et le client disparaîtra.

John MacCarthy, vice-président de Global Digital chez AstraZeneca, l’a clairement dit lors de EyeForPharma: « Les patients sont sur Amazon. Ils ont recours à Amazon et acquièrent ce qu’ils souhaitent. Pendant ce temps, le secteur pharmaceutique se complaît dans son modèle traditionnel, avec ses différents intermédiaires ».

Les attentes du patient digital envers le secteur pharma sont énormes. Le tournant digital est déjà un tournant quotidien. Aujourd’hui, une personne s’informe, communique ou achète de manière digitale. Cette personne souhaite faire la même chose lorsqu’il s’agit de prendre soin d’elle ou de se soigner. De nos jours, tout se fait à l’aide du digital, ainsi pour un patient cela n’a pas de sens d’agir de façon différente lorsqu’il s’agit de sa santé. Il souhaite obtenir l’information nécessaire afin de pouvoir gérer sa maladie, ou sa santé, de la même manière que les autres aspects de sa vie.

Dans le même sens, les professionnels de la santé demandent également au secteur pharmaceutique une transformation digitale rapide et efficace. Dans quelques années, 50% des professionnels seront des natifs du digital. Ils souhaiteront donc communiquer avec leurs patients de manière digitale. Aujourd’hui, les professionnels commencent à communiquer avec leurs patients à l’aide du digital. Les patients le demandent et les médecins ont donc besoin d’une formation et d’outils afin d’améliorer cette communication professionnel-patient. De ce fait, 43% des professionnels de la santé admettent qu’améliorer la communication avec le patient digital est un défi prioritaire. Le secteur pharma doit-il aider à améliorer cette communication ? Il semble clair que oui.

AU CENTRE DU SYSTÈME
Pour Davidek Herron, directeur Field Experience chez Teva et également présent à EyeForPharma, le secteur doit s’arrêter un moment pour réfléchir au concept customer-centricity avant de continuer d’avancer. « Qu’est-ce que cela signifie pour le client au centre du système ? », se demande Herron. « Nous devons nous mettre à la place du client et nous demander quelle valeur ajoutée nous pouvons fournir et si le type de relation actuelle est utile pour atteindre ces objectifs », explique-t-il.

Chez Teva, il ressort que le danger est de se centrer uniquement sur le ROI d’actions digitales déterminées. « Le plus important afin de déterminer la réussite de ce type de revirement en direction du patient digital sont le niveau de compromis que nous pouvons obtenir de lui et la forme sous laquelle nous sommes prêts à nous connecter », souligne Herron.

L’industrie pharmaceutique doit, aux yeux des experts digitaux, arrêter de se centrer sur les aspects de vente et de commercialisation du produit. La clef est l’orientation de la stratégie à travers le patient digital. En ce sens, ils arrêteront de « vendre » et commenceront à « servir ». Pour commencer à servir, le postulat fondamental est de savoir ce dont le patient digital a besoin et ce que l’industrie demande. Cela sera le point qui différenciera une entreprise des autres lors de la transformation du secteur.

Cookies

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you continue without changing your settings, we'll assume that you are happy to receive all cookies on the website. Cookies Policy

ACEPTAR
Aviso de cookies